Persbericht: Dossier Uplace: reactie Greenpeace, BBL en Bral op foutieve berichtgeving in de pers

Communiqués de presse

press releasesIci se trouvent tous les communiqués de presse de Bral. Abonnez-vous à notre newslettre BRALbrief ou à notre flux RSS pour recevoir régulièrement nos communiqués de presse et analyses. Et pour les recevoir directement dans votre boîte aux lettres, envoyez un email à bral@bralvzw.be avec "inscription mailing presse" en objet.

Sommige Vlaamse media berichtten vorige vrijdag over Uplace en de juridische stappen die tegen de bouw van het shoppingcenter zijn gezet. Dat ging gepaard met foutieve informatie op verschillende punten. Greenpeace, Bond Beter Leefmilieu en Bral vzw staan er op om die fouten recht te zetten.

Er is sprake van een negatief advies van de auditeur van de Raad van State over een schorsing van het Gewestelijk Ruimtelijk Uitvoeringsplan (GRUP) aangevraagd door "de steden Leuven en Vilvoorde, de naburige bedrijven en de milieubeweging". Dit is onjuist, aangezien deze schorsing werd aangevraagd door ontwikkelaar Iret Development. Greenpeace, Bond Beter Leefmilieu en Bral vzw dienden een aanvraag tot vernietiging van het GRUP in, en die procedure loopt nog.

Een grotere fout is de aankondiging dat "de vraag bij de Raad voor Vergunningsbetwistingen om de bouwvergunning voor het winkelcomplex te vernietigen, onder meer ingediend door de zelfstandigenorganisatie Unizo, enkele milieuorganisaties en steden in de buurt, vorige week is ingetrokken, zo blijkt." Dit is manifest onjuist. De betwisting van de bouwvergunning bij de Raad voor Vergunningsbetwistingen die door de milieuorganisaties werd ingediend is nog lopende en er is absoluut geen sprake van intrekking.

Greenpeace, Bond Beter Leefmilieu, Bral vzw en hun advocaat Johan Verstraeten stellen zich ernstige vragen bij het hoe en het waarom van deze foute berichtgeving. Het feit dat manifest verkeerde berichtgeving wordt verspreid is een veeg teken voor een belangrijk dossier. Onafhankelijke juridische procedures zijn niet gebaat met manipulaties. Ze roepen alle partijen op om deze juridische procedures op een onafhankelijke manier te laten verlopen, met  respect voor het beroepsgeheim en met een neutrale en zorgvuldige berichtgeving.

Meer informatie:

Bond Beter Leefmilieu: Erik Grietens, beleidsmedewerker, 0474/40 63 94

Greenpeace: Joeri Thijs, campagneverantwoordelijke klimaat & transport, 0496/26 31 92

Brusselse Raad voor het Leefmilieu: Joost Vandenbroele, stafmedewerker stedenbouw,  0473/85 35 37

Recente persberichten:

Communiqué de presse: « Les boulevards du centre : une zone piétonne… pour les voitures »

Ces dernières semaines, le BRAL s’est penché en compagnie d’experts et de membres sur le plan de réaménagement des boulevards du centre. Et la réaction est virulente. « Ce plan est insuffisant à plusieurs niveaux. Le "nouveau cœur" que l’administration envisage pour Bruxelles consiste, en résumé, en une zone piétonne pour les voitures. La Ville n’a aucunement l’ambition de réduire le nombre de véhicules dans le centre », affirme le BRAL. « Les autorités foulent aux pieds le principe STOP, font faire un bon de 10 ans en arrière aux transports en commun et créent, avec leur "miniring", une nouvelle autoroute urbaine et une nouvelle barrière entre les quartiers. »

Communiqué de presse: "Bilan négatif dans le quartier européen à Bruxelles après 30 années de lutte des riverains"

Après 30 années de lutte des riverains, le bilan s’avère négatif dans le quartier européen à Bruxelles. La réalité institutionnelle bruxelloise et les usages urbanistiques font obstacle à une gestion participative digne de ce nom. « Les institutions européennes doivent s’engager plus résolument en faveur de Bruxelles. Pourquoi l’Europe ne pourrait-elle pas verser de l’argent aux riverains pour les aider à mieux s’organiser ? À quand la création d’une Alliance Emploi-Europe ? Les institutions européennes pourraient créer davantage d’emplois pour les Bruxellois. » Voici en substance ce qu’écrit Hilde Geens du BRAL (Brusselse Raad voor het Leefmilieu, ou Conseil bruxellois pour l'environnement) à l’occasion sa publication « Les actions des habitants dans le Quartier européen à Bruxelles – de 1986 à nos jours ».

Communiqué de presse Bral et BBL: Les embouteillages ont un prix (pour la ville)

Un article du Standaard du 22 janvier dernier titrait “12 euro tol maakt Brussel horendol”, suite à la  fuite stratégique d’une étude du Gouvernement bruxellois à propos du péage urbain. Puisqu'aucun parti ne soutient un tarif de 12 euro, cette fuite vise plutôt à rechercher un appui pour ne pas devoir appliquer le péage urbain qu’à mener un véritable débat. De plus l’association d’automobilistes Touring a effectué une étude dont il ressort que les automobilistes sont prêts à payer en moyenne 10,58 euro par jour pour une circulation fluide.

Pages