Communiqué de presse: Bruxelles doit recommencer l’étude à propos de l'élargissement du Ring

La Ministre flamande de la Mobilité Hilde Crevits (CD&V) a déclaré en Commission Travaux publics du Parlement flamand (27/1) que la Flandre referait l'étude à laquelle a fait procéder la Région bruxelloise à propos du rétrécissement de l'E40 à Reyers. Pour le BRAL (Brusselse Raad voor het Leefmilieu), il est clair que ce dossier ne peut pas être abordé indépendamment du dossier flamand relatif à l'élargissement du Ring (RO). Pour cette raison, la Région bruxelloise doit à son tour refaire l'étude relative à l'élargissement du R0. Ce faisant, les postulats flamands doivent être revus en profondeur.

Le gouvernement flamand ne semble pas croire en la conclusion de l'étude existante relative au rétrécissement de l'E40, étude qui a été effectuée sur ordre de Bruxelles par le bureau d'étude de Louvain BUUR, en collaboration avec STRATEC. Cette étude affirme que le 'rétrécissement' de l'E40 sur le territoire de la Région bruxelloise n'aura pas d'effets sur la capacité la route.

D'après l'étude, qui fait partie du schéma directeur n° 12 Reyers VRT-RTBF, la capacité de l'E40 sur ce tronçon est déterminée par l' « entonnoir » formé par la ville elle-même, en particulier les rondpoints Montgomery, Meiser et Schuman, où la circulation finit par aboutir. Pour cette raison, on ne peut aborder se dossier indépendamment des plans flamands d'élargissement du Ring (RO). Cette étude affirme par ailleurs que l'augmentation de capacité d'un Ring (RO) plus large « doit être relativisée ».

Accorder les points de vue

Le Bral ne croit pas en l'étude effectuée par le gouvernement flamand à propos de l'élargissement du Ring RO Bruxellois. « Dans son étude, le gouvernement flamand part de toute une série de plans logistiques qui, pris tous ensemble, occasionneront une quantité de trafic intenable et ne tient pas compte de l'impact sur la santé, la pollution de l'air et le climat. Pour ses plans logistiques, le gouvernement flamand persévère sans aucune autre considération et ne semble pas prêt à remettre ces plans en question" », déclare Jeroen Verhoeven du Bral.

Le Bral relève que la ministre Crevits avait affirmé hier, au parlement flamand, que le gouvernement flamand avait en toute hypothèse l'intention d'élargir le Ring (RO). Par cette attitude, le gouvernement flamand ne laisse pas de véritable place à la concertation entre les deux régions. « Nous plaidons pour harmonisation des visions entre les deux régions et appelons le gouvernement bruxellois à faire réaliser, à propos de l'élargissement du ring, une étude indépendante et présentant un scénario alternatif pour la mobilité et le développement dans le zone RER », déclare encore Verhoeven.

Contact :

Jeroen Verhoeven

chargée de mission mobilité

T02 217 56 33 | M 0477 46 31 81

 

Brusselse Raad voor het Leefmilieu asbl (BRAL)

13, Place du samedi– 1000 Bruxelles

www.bralvzw.be

Lees hier het persbericht in het Nederlands (verzonden 28/1)

Fichier attachéTaille
110131_pb_bral_etudes_e40_r0_fr.pdf78.99 Ko